Mais au fait : pourquoi passer en IEF

Aggressive Aggressive Child Child - isakarakus / Pixabay

isakarakus / Pixabay

Ben oui m’enfin pourquoi? C’est quand même plus simple d’inscrire son enfant à l’école, le déposer le matin et le récupérer le soir. Alors pourquoi?

Cette histoire est la notre et il existe autant de raisons de passer en IEF que de familles. Aujourd’hui mon fils est en CE1 en cursus classique depuis le CP et il s’y plait (pourvu que ça dure)! Mais il n’en n’a pas toujours été ainsi…

Il était une fois un petit village perdu au milieu de la campagne où nous voilà en train d’inscrire nos enfants à la maternelle. Oui mais voilà. Les jours passent…

Ma fille au départ enthousiaste de découvrir l’école et de caractère heureux et riant s’efface de jour en jour. Elle veut apprendre à lire. Impossible lui fait on comprendre!   Elle cesse bientôt de dormir correctement. Quand je dis cesse c’est à dire se réveille 10 fois par nuit en pleurant sous l’effet de cauchemars. Il devient de plus en plus dur de la faire manger. Par contre elle tente d’avaler des objets qu’elle sait dangereux. Elle refuse de sortir de la maison, elle si gaie qui adorait toutes les sorties. La propreté , OK depuis ses 18mois exit… Elle ne veut plus. Plus personne ne dort à la maison. Des pleurs touts les matins, des maux de ventre alors que le médecin ne décèle pas de gastro … INVIVABLE! et pour toute la famille! L’IEF fut une délivrance ! Son comportement redevenant de plus en plus normal de jour en jour. Aujourd’hui elle adore apprendre à la maison, elle fait du sport en club sans problème à 4 ans! Ce qu’elle verbalise? Beaucoup d’ennui à l’école (on y fait toujours la même chose) et une volonté de nous séparer (oh he maman maman c’est pas tout dans la vie hein!). Sa volonté? Réessayer l’école en CP là où elle pourra lire, écrire, compter ! Sans l’IEF nous serions peut être en phobie scolaire.

Mon fils inscrit à 3 ans . Au départ enthousiaste. Les mois passent. Les après-midi de décharges émotionnelles sont très dures mais RAS à l’école d’après la maitresse. Il finit par être scolarisé aussi l’après-midi. Et là la maitresse pète un plomb et mon fils aussi. De l’une j’apprends que depuis des mois il hurle tous les jours et à la moindre frustration. De mon fils j’apprends que la maitresse lui fait mal! Évidemment passage express à l’inspection. Je récupère mon fils l’après-midi pour :

  1. lui permettre de refaire la sieste : impossible à l’école il lui faut 1h d’activités calmes pour dormir 20 min ensuite mais pour lui c’était essentiel.
  2. travailler avec lui les émotions et diverses façons de les exprimer sans crier ou taper.
  3. reprendre le soir tout le programme de l’école maternelle car l’école avait provoqué trop de blocages, il refusait de s’y lancer dans les apprentissages.

Ca c’était il y a 4 ans. Impossible maintenant de faire ça vu que l’école est obligatoire matin et après-midi! Merci l’école de la confiance! L’école de la soit-disant inclusion incapable de s’adapter aux enfants. Grace à ça il a appris à s’exprimer autrement qu’en frappant et criant. Alors oui exprimer ses émotions c’est un apprentissage du domaine familial. Mais quand voulez- vous qu’on le fasse? A la sortie de l’école les jeunes enfants sont épuisés émotionnellement surtout. Et le samedi et le dimanche ne suffisent pas à un age où la notion du temps n’est pas encore bien établie!

Dans les 2 cas quelles autres solutions que l’IEF?

– La psy scolaire? Elle est passée les voir ainsi que 3 ou 4 autres élèves en même temps.Son verdict ? Tout est du au conflit parents / école.

– La psy libérale : 9 mois un rdv à 50 km . heu non merci on va pas les laisser dans leurs problèmes 9 mois tout de meme , des enfants de 3/4 ans!

– Changer d’école dans le privé: très loin (presque 1h de route ) et très cher.

– Changer d’école dans le public: Ah mais pas possible madame toutes les classes de maternelle des environs sont à 30 élèves…

Alors passer en IEF c’est aussi permettre à son enfant de reconstruire la confiance en soi que l’école a détruit, respecter ses besoins physiologiques et son rythme naturel, et de lui apprendre tant de choses en plus du programme officiel! L’IEF c’est aussi parfois une pause pour les préparer à rerentrer dans le système classique ensuite avec succès! Laissez nous le temps de les préparer à entrer dans un système incapable de s’adapter aux particularités de chacun sans quoi nous finirons tous chez le psy! Ah non pardon chez nous il faut 9 mois avoir un rdv psy alors d’ici là….hein…

#touchepasamonief

Je suis Sybille Boulenger, 42 ans, maman de 2 enfants qui enchantent ma vie. D’abord géologue puis instit’ puis maman 100% et 100 à l’heure! Mon grand m’a amenée à approfondir la pédagogie Montessori, les travaux de Céline Alvarez et aussi à en percevoir les limites. Bienveillance, respect, écoute et amour restent nos meilleurs atouts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *